Projets Européens de recherche

GTIS CAP:

Agriculture durable, géotraçabilité des produits d’origine

 
Statut du projet
terminé
Type de projet
projet Européen de recherche
Appel à projet visé
FP6 priorité 5, qualité et sûreté alimentaire
Coordinateur du projet
  • Chambre de Commerce et Industrie du Gers (CCI Gers)
  • GTIS CAP

    Le but du projet GTIS CAP (GeoTraceability Integrated System for the Common Agricultural Policy) est de définir et de valider un système d’information intégrée qui servira aux deux administrations Européenne et nationales en charge de la politique agricole commune ainsi qu’aux producteurs de légumes pour la grande consommation et pour le bétail.

    GTIS CAP complétera les données IACS/LPIS avec d’autres données obtenues par télédétection et définira des indicateurs simples pour la gestion du contrôle et la supervision de la politique agricole commune (PAC). Ces indicateurs pourront être utilisés dans les systèmes de gestion agricoles intégrés.

    GTIS CAP facilitera l’accès en ligne à ces données de géotraçabilité et garantira à améliorer l’efficacité des vérifications et de la conformité des bonnes pratiques agriculturales en accord avec les recommandations de la PAC.

    Le projet GTIS CAP comporte quatre différents types d’actions :

    1. Evaluer les nouvelles fonctionnalités nécessaires à l’intégragtion de la géotraçabilité dans les outils existants et ce afin d’en faire un outil de gestion, de supervision et de suivi de la politique agricole commune, outil qui devra être aussi utile aux producteurs.
    2. Définir les normes et standards qui permettront l’interopérabilité entre IACS/LPIS intégrant les données géoréférencées et les fonctionnalités pour la gestion, la supervision et le suivi de la politique agricole commune.
    3. Définition de « géo indicateurs » simples et faciles à employer fournis par images satellites.
    4. Implémentation et validation de l’évolution du système intégré dans deux régions test dans le but d’émettre une recommandation des groupes producteurs aux deux administrations Européenne et nationales.

    Début du projet : 1er octobre 2004 Fin du projet: 31 décembre 2005

    755 000 € dont 80% financements européens.